Archives pour le tag : renaissance

Les dangers d’une renaissance inférieure

Bouddha nous enseigne que sans changer de manière significative notre comportement nous allons prendre encore et encore une renaissance dans le samsara. Cette vie que nous possédons actuellement n’est pas la seule que nous ayons eue, et il y en aura d’autres après. Une renaissance humaine n’est pas garantie, loin de là. Il y a un grand danger de renaître dans un autre type de corps qu’un corps humain. Nous pouvons bien prendre une renaissance dans les règnes inférieurs là où la qualité de vie n’est pas aussi favorable que celle que nous avons actuellement. Par exemple, si nous prenons une renaissance en tant qu’animal. Cette situation nous paraît pour le moins étrange, comment cela se peut-il? L’esprit est un continuum sans commencement et sans fin dont la fonction est de percevoir, de connaître les objets et les phénomènes. Ainsi, est-ce qu’un animal perçoit, reconnaît les objets et les phénomènes? La réponse est oui. Nous pouvons facilement le vérifier avec les animaux domestiques qui partagent notre vie, car ils possèdent eux aussi ces capacités qui sont spécifiquement liées à l’esprit.  Nous pouvons donc alors à l’avenir prendre une renaissance en tant qu’animal pourquoi pas.

Danger-Règnes-01 Il nous semble impossible d’imaginer ou de concevoir que l’esprit d’un animal n’a pas toujours été dans le corps de celui-ci. Que par exemple l’esprit de notre chat n’a pas toujours été dans ce corps-là. L’esprit actuel de notre chat a pris dans le passé d’innombrables renaissances, dans un corps différent de celui d’un chat et certainement aussi dans un corps humain. L’esprit présent dans ce corps de chat a le potentiel de prendre à nouveau une renaissance dans un corps humain également. Ainsi l’esprit passe d’une vie à l’autre, d’un corps à l’autre tel un migrateur qui va d’un endroit à l’autre. Nous-mêmes, actuellement dans ce corps humain sommes soumis à ce processus de renaissances incontrôlées. En fait, le type de renaissance à l’avenir dépend essentiellement de la nature de notre karma au moment de la mort. Et notamment dans le cas de karma négatif, nous nous dirigerons vers une destination malheureuse, une renaissance dans les règnes inférieurs. Ces règnes sont : le règne animal, le règne des esprits affamés, le règne des enfers. Renaître dans un de ces trois règnes nous prédestine à de grandes souffrances de plus en plus conséquentes suivant le règne en question.

Quel intérêt y-a-t-il de savoir cela? Pourquoi devons-nous nous intéresser à ce qui se passe dans les règnes inférieurs? Quelles sont les causes qui nous amènent à prendre une renaissance inférieure? Bouddha, avec bienveillance, nous met en garde des dangers d’une renaissance inférieure et nous encourage à nous protéger de ces destinations malheureuses. Alors, nous pouvons avoir différentes Danger-Règnes-02attitudes selon notre état d’esprit.  Soit nous connaissons les conséquences d’une telle renaissance et nous faisons tout ce qui est nécessaire pour nous préserver. Soit nous ne savons pas ou bien nous relativisons son importance et nous créerons sans nous en rendre compte les causes de celles-ci. Soit nous avons pris connaissance de cet avertissement sans trop y croire, ce qui va nous dissuader de faire quelque chose afin de l’éviter. Dans ce dernier cas, nous pouvons nous tirer d’affaire en nous posant la question : “Et si c’était vrai, que cela me projettera dans un des règnes inférieurs?”, “N’aurais-je pas intérêt à prendre quand même des précautions?”.

De quelles précautions s’agit-il et quelles sont les causes d’une renaissance inférieure? Il s’agit d’abandonner la non-vertu, de chercher refuge en les trois joyaux, Bouddha, le dharma et la sangha. Et notre protection consiste à pratiquer la vertu qui revient à accumuler du mérite en créant du karma positif tout en évitant du mieux que nous pouvons le mûrissement de karma négatif. Nous devons éradiquer toute potentialité négative de notre karma qui Danger-Règnes-03conduirait à prendre ce type de renaissance. Nous devons contempler les dangers d’une renaissance inférieure afin de mettre en place une protection efficace dans notre esprit. Du moment que nous sommes informés, nous pouvons activer une protection. Maintenant nous avons les meilleures conditions qui soient pour mettre en place celle-ci. Pourquoi? Parce que contrairement aux êtres des règnes inférieurs, avec  notre renaissance en tant qu’être humain, nous avons toutes les libertés et les dotations qui nous offrent la meilleure opportunité d’y parvenir.

Si actuellement nous jouissons d’une précieuse vie humaine, ce n’est pas par hasard. Toutes nos expériences passées y compris le fait de prendre une renaissance humaine sont un ensemble de causes et de conditions que nous procure cette vie.  Du point de vue du karma, toutes nos expériences découlent de causes et de conditions bien précises. Le résultat du mûrissement de celles-ci détermine la nature de notre renaissance. Prendre une renaissance humaine est le fruit d’avoir pratiqué entre autres la discipline morale dans nos vies passées. En d’autres termes d’avoir délibérément et consciemment agit par des actions qui sont causes de bonheur et éviter de faire des actions qui sont causes de souffrance pour les autres. Lorsque nous essayons du mieux que nous pouvons de nous engager uniquement dans des actions bénéfiques et de nous abstenir d’actions qui sont cause de souffrance, nous pratiquons ce qui s’appelle la discipline morale. Si nous comprenons les causes d’une renaissance inférieure, nous comprenons en quoi des pratiques telle que la discipline morale nous protégerons de ce danger.

Rédigé d’après ma transcription et mes notes d’un enseignement du Programme d’Étude reçu au Centre Atisha de Genève en 2013
Advertisements

La renaissance, mode d’emploi

Renaissance-02Dans le bouddhisme, nous parlons de vie actuelle, de vies passées et de vies futures. Et pour passer d’une vie antérieure à la vie actuelle ou de la vie actuelle à une vie future il y a renaissance. Cette vie-ci, dont nous faisons l’expérience, est une vie parmi tant d’autres que nous avons eues précédemment. Comment comprendre ce processus? Pour cela nous devons tout d’abord comprendre qu’il y a une différence entre notre corps d’une part et notre esprit d’autre part. Comment ressentir cette différence?

Si nous fermons les yeux, nous pouvons imaginer notre corps avec toutes ses parties. Nous pouvons observer notre main, notre bras, notre tête, nos jambes et ainsi de suite. Nous pouvons, avec un peu d’habitude contempler en détail chaque partie de celui-ci. Si nous analysons en profondeur cette situation, il y a “quelque chose qui observe et quelque chose qui est observé”. En d’autres termes, il y a quelque chose qui perçoit et quelque chose qui est perçu. L’objet perçu est notre corps et l’observateur est notre esprit.

Renaissance-01Donc, c’est parce qu’il y a quelque chose qui perçoit et quelque chose qui est perçu que nous pouvons affirmer que nous sommes en présence de deux entités différentes : le corps et l’esprit. L’esprit nous explique Bouddha est un continuum sans forme, sans caractéristiques physiques et dont la fonction est de percevoir, de connaître les objets et les phénomènes. C’est grâce à notre esprit que nous percevons, que nous connaissons. Lorsque nous disons : “Je sais, je connais telle ou telle chose” en réalité c’est notre esprit qui sait et qui connaît cela.

Ce continuum, depuis des temps sans commencement, se déroule d’instant en instant sans interruption. Et quand notre corps actuel cessera, notre esprit n’a pas d’autre choix de poursuivre et de s’incarner dans un nouveau corps. Notre esprit très subtil passe d’une vie à l’autre du fait que notre continuum ne peut cesser. Comme un voyageur qui séjourne dans une auberge, puis poursuit son itinéraire vers une autre destination, une autre auberge, notre esprit passe de vie en vie. En conclusion, cette vie n’est pas la seule que nous avons eue et il y en  aura d’autres après.

Une autre façon de comprendre la renaissance est de considérer le karma, la loi de causalité. Quel que soit l’effet ou l’expérience produite il ou elle est due à une cause. Il ne peut y avoir d’effet sans cause. De la même manière notre vie actuelle, cette expérience, a forcément une cause. Cette vie ne s’est pas manifestée à partir du néant, à partir de rien. Si par l’imagination nous pouvions remonter notre continuum à la manière de projeter un film à l’envers, nous visiterions nos années passées avec les différents événements de notre vie jusqu’à notre petite enfance, jusqu’au moment de notre naissance. Mais ce n’est pas le début du film parce que d’autre images, d’autres séquences   sont alors présentes. Elles appartiennent à notre vie précédente. Pour passer de la vie précédente à la vie actuelle il y a eu renaissance.

Renaissance-03Ainsi, au moment de notre mort, nous sommes poussés par les vents de notre karma vers notre prochaine vie. Et l’état d’esprit dans lequel nous mourrons déterminera la nature et le type de renaissance que nous prendrons. Avec un esprit en paix et plein de sérénité nous prendrons une renaissance heureuse tandis que si notre esprit est agité par la colère, le ressentiment, la jalousie, etc., nous irons vers une renaissance malheureuse. La seule manière de sortir de ce cycle de renaissances incontrôlées est de nous libérer définitivement du samsara en purifiant tout notre karma négatif.