Amour et dépendances

Quand on aime, est-ce l’autre qui est au centre de nos élans ou est-on amoureux de l’idée de l’amour? Telle est la question que les amoureux devraient se poser.

Si à chaque fois qu’on prononce:

«Tu me manques», on se demandait: «Est-ce l’autre qui me fait défaut, ou moi qui suis en manque d’amour?» sans doute serions-nous plus heureux en amour.

Les avantages de chérir les autres

Si nous améliorons notre perception de la bonté des autres, nous allons avoir ce cœur chaleureux et cette tendresse, et chérir naturellement les autres. Même s’ils ont beaucoup de défauts, nous verrons leur beauté, tout comme une mère voit la beauté de ses enfants quoi qu’ils fassent.

À partir de l’amour affectueux, se développe l’amour qui chérit les autres, et à partir de l’amour qui chérit les autres, se développe l’amour désirant, l’amour qui désire que tous les autres soient parfaitement heureux.

Sur le chemin du Bouddhisme moderne Kadampa