Devoir rencontrer ce que nous n’aimons pas

Notre existence est loin d’être un fleuve tranquille où tout se déroule de façon harmonieuse et sans problèmes. Nous pouvons dire que chaque jour a son lot de contrariétés, de vicissitudes et de frustrations. N’avez-vous pas remarqué que certains jours sont pires que d’autres et là vraiment vous souffrez. Alors, comme pour nous justifier et trouver un apaisement temporaire avant qu’une autre expérience difficile nous affecte, nous cherchons des excuses et surtout un responsable de toutes nos infortunes et de tous nos Rencontre_pas-01tourments. Et dans notre grande ignorance, nous recherchons à l’extérieur la cause de notre inconfortable situation en pensant : “Il doit bien avoir un élément, une personne, un objet que je dois pouvoir considérer comme coupable de ce qui m’arrive. Pourquoi ?”.

Pourquoi, rencontrons-nous tant de choses que nous n’aimons pas ? La réponse nous est donnée dans les enseignements de Bouddha. Nous rencontrons ce que nous n’aimons pas parce que les situations, les personnes et les objets à l’origine de notre état malheureux ne se présentent pas de manière à nous satisfaire et nous rendre heureux. En d’autres termes, nous sommes contrariés, agacés parce que les situations, les personnes et les objets ne répondent pas à nos attentes. Nous attachons beaucoup d’importance à nos critères de bien-être pour être contents. Malheureusement pour nous, plus nous avons de l’attachement et plus nous avons des problèmes, parce que les choses rarement ne correspondent entièrement à nos désirs, même pour un court instant.

Rencontre_pas-02Ainsi, dans certaines phases de notre vie, nous sommes alors continuellement dans une situation de frustration. Plus nous voulons que les choses se passent selon nos désirs, plus grande sera notre frustration. Si nous regardons notre vie, nous ne manquerons pas d’exemples qui le démontrent. Parmi le florilège de situations quotidiennes, voici quelques exemples concrets : “Mon chef doit agir de cette façon”, “Le bus a de nouveau du retard ce matin, je vais manquer mon rendez-vous”, “Son attitude m’agace, pourquoi ne change-t-il pas ?” et tant d’autres. Alors, si nous avons l’impression d’avoir beaucoup de frustration dans notre vie, il est peut-être temps de se questionner pour supprimer ou atténuer ses effets dévastateurs.

La frustration engendrée est la création de notre propre esprit. Celui-ci impute ou attribue à une situation donnée des aspects et des caractéristiques en conformité avec nos propres critères de satisfaction. Et lorsque ces mêmes critères ne sont pas remplis nous éprouvons pour le moins de la contrariété ou plus une noire colère et nous souffrons. La situation donnée nous semble exister en dehors de nous. Pourtant elle n’existe pas de manière intrinsèque, indépendamment de notre esprit. Oui, bien sûr les choses existent de manière conventionnelle, c’est-à-dire en dépendance de la manière que nous les percevons. Et dans ce sens, il y a autant de manières conventionnelles d’exister pour une chose qu’il y a d’êtres en ce monde.

Rencontre_pas-03Si nous projetons que les choses doivent être d’une certaine manière, ce que nous faisons habituellement, tout devient un obstacle à nos attentes. Plus nous projetons que les choses doivent obligatoirement être d’une certaine manière, toutes les autres alternatives qui vont à l’encontre de cette projection deviennent impossibles et seront un motif de frustration. La raison de rencontrer ce que nous n’aimons pas est due à notre fort attachement à cette manière de percevoir. La solution consiste donc à accepter les choses et les situations comme elles se manifestent à notre esprit sans vouloir à tout prix les rendre en accord avec ce que nous voudrions qu’elles soient. Si nous plaçons avec sagesse le niveau de nos attentes dans notre vie à une valeur raisonnable et possible, nous serons de moins en moins frustrés et malheureux lorsque nous rencontrons ce que nous n’aimons pas.

Rédigé et inspiré d’un enseignement sur “La méditation sur les vraies souffrances” du livre “La Voie Joyeuse” de G. K. Gyatso aux Ed. Tharpa

Crédits Illustrations http://fr.123rf.com

Advertisements