Réflexions sur la paix intérieure

Le désir fondamental de tout être vivant est d’éviter toute forme de souffrance et d’être heureux tout le temps. Pour satisfaire ce désir, nous devons nous poser la question de savoir qu’est-ce qui est une cause de bonheur et qu’est-ce qui est une cause de souffrance. Si nos perturbations mentales sont à l’origine de toutes nos souffrances, la cause essentielle pour la réalisation de notre bonheur est la paix intérieure de notre esprit. Si notre esprit est en paix, nous sommes heureux et dans le cas contraire nous sommes malheureux. En d’autres mots, ce qui détermine la présence du bonheur dans notre esprit est la présence de la paix intérieure. Ceci nous amènent naturellement à contempler quelles sont les états d’esprit qui soutiennent le bonheur et quels sont ceux qui au contraire nous rendent malheureux et nous font souffrir. Donc par définition, un esprit vertueux est un esprit habité par la paix intérieure.

Lorsque nous mélangeons notre esprit à un état vertueux, nous créons le karma qui génère la paix intérieure. Et si nous mélangeons notre esprit avec un état non vertueux, c’est-à-dire une perturbation mentale, nous créons le karma qui détruit notre paix intérieure. Ainsi, ce qui est vertueux entretient la paix intérieure dans notre esprit et ce qui est non vertueux la détruit. Comme notre bonheur dépend essentiellement de la paix intérieure de notre esprit, nous comprenons bien son impact sur notre esprit. Notre bonheur est une réalisation indépendante des conditions extérieures. Si nous cherchons à connaître notre degré de bonheur, nous devons évaluer Paix-int-01la présence de la paix intérieure dans notre esprit. Et puisque sa présence est fortement conditionnée par la présence de perturbations mentales ou pas, nous devons identifier l’impact de celles-ci sur notre paix intérieure.

Nous pouvons tous vérifier cela par de nombreux exemples de la vie quotidienne, comme par exemple l’attachement à la réussite d’un objectif. Si notre esprit est complètement “bloqué” sur la réussite de celui-ci, de nombreuses pensées perturbantes se manifestent et détruisent notre paix intérieure. Nous pensons : “Il me faut coûte que coûte réussir, sinon qu’est-ce que mon entourage va penser de moi?” ou encore : “Si je n’y arrive pas, il ne me restera plus qu’à disparaître!” ou encore : “En cas d’échec, je vais avoir l’air de quoi? Autant de réflexions qui ne manqueront pas de détruire notre paix intérieure. Nous avons tous été une fois pris de remords après avoir fait une “grosse bêtise”. Si sur le moment, nous avons donné notre assentiment à cette action négative, après quelques instants ou quelques jours une certaine culpabilité s’est manifestée dans notre esprit mettant à mal notre paix intérieure.

Autant de situations qui démontrent de quelle manière une action peut détruire complètement notre paix intérieure. Lorsque par exemple nous sommes sous l’influence de notre préoccupation de soi, nous éprouvons des tensions à l’intérieur de notre esprit. Celles-ci sont dues au fait que nous croyons ses subterfuges. Ces tensions apparaissent parce qu’à cet instant précis deux forces, deux états d’esprit contradictoires s’affrontent : d’une part le désir de notre préoccupation de soi et d’autre part le désir fondé sur notre sagesse intérieure. Et aussi longtemps que ces deux forces antagonistes coexistent dans notre esprit, nous serons perturbés et agités. Quand bien même nous savons que notre préoccupation de soi cherche à nous trahir, habituellement nous lui donnons notre Paix-int-02assentiment et en résultat nous souffrons du manque de paix intérieure. Pour accroître notre paix intérieure, nous devons faire grandir notre sagesse pour détruire nos perturbations mentales.

Souvenons-nous de comment nous étions il y a quelques mois, quelques années. Nous ne pouvons désavouer les changements qui sont intervenus depuis dans notre vie. Actuellement, nous sommes pour la plupart d’entre-nous au stade initial de notre développement spirituel. Et par conséquent nous devons faire de grands efforts pour obtenir des  résultats si petits soient-ils. Mais au fur et à mesure de notre pratique et de nos expériences nous obtiendrons finalement facilement des résultats. Tous les effets qui mûrissent dans notre vie actuelle sont en grande partie la conséquence des actions de nos vies passées et tout ce que nous faisons maintenant sera un bénéfice pour nos vies futures. Quelle que soit la longueur du chemin qui mène à notre destination finale, celui-ci sera parcouru en faisant le premier pas … puis suivi par beaucoup d’autres petits pas.

Inspiré d’un enseignement sur “L’identification des perturbations mentales” du programme fondamental du livre “La voie Joyeuse” donné par Kadam Ryan au Centre Atisha de Genève en 2005.

Advertisements