Identifier, réduire et détruire

Pour progressivement venir à bout de nos perturbations mentales, nous devons adopter une stratégie efficace sans quoi nous n’aurons que de piètres résultats. En effet, qui n’a pas, malgré tant d’efforts, été confronté à la répétition de mêmes situations, de mêmes désagréments et de souffrances. Alors dans de tels cas, nous avons tendance à nous décourager, à baisser les bras. Et nous pensons : “Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir essayé, mais je suis à nouveau dans les problèmes et les difficultés”; ou bien encore par exemple : “Décidément, c’est manque de chance, me voilà encore dans la même situation que la semaine passée!”. C’est notre ignorance qui nous fait réagir de cette façon, car elle tend à nous faire croire que ce sont les circonstances extérieures qui sont responsables de nos infortunes. Bouddha nous enseigne que tous ces phénomènes, toutes ces circonstances sont semblables à un rêve et n’ont pas d’existence intrinsèque. Ce ne sont que des illusions, une pure création de notre esprit. Ce qui nous arrive n’est pas dû au hasard ou à quelque chose venant d’ailleurs que de notre esprit. Cette stratégie consiste à entraîner notre esprit en appliquant successivement trois consignes qui sont : identifier, réduire et détruire.

Identifier-01Identifier. Depuis des temps sans commencement, nous répétons distraitement les mêmes fautes au point d’en être devenu familier. Et ce n’est qu’a posteriori, en éprouvant les conséquences, que nous émettons notre désapprobation aux résultats vécus. Le plus souvent, nous cherchons de préférence un coupable, une circonstance qui justifie notre inconfort et notre souffrance. Nous pensons vraiment que les gens sont méchants autour nous, que le système dans lequel nous vivons est dégénéré, que la société est incompréhensible et ainsi de suite. Et nous pensons peut-être : “C’est toujours sur moi que cela tombe et c’est de SA faute, j’en ai marre!” ou encore : “Ah! Si seulement IL pouvait changer, je me sentirais sûrement mieux!” Pour éviter ce scénario catastrophe, nous devons impérativement identifier nos propres perturbations mentales. Envahis par l’ennemi, nous devons le débusquer pour le vaincre. Pour trouver ce qui nous fait souffrir, nous devons savoir quoi chercher. C’est alors le début d’un possible changement.

Reduire-01Réduire. Nous pouvons commencer à changer notre manière habituelle de réagir. Et au lieu de nous décourager et de déprimer en voyant ce qui se trouve de problématique sur notre esprit, nous pouvons nous encourager à faire ce changement. Ainsi, au lieu d’attribuer la responsabilité de ce qui nous arrive à quelque chose externe à notre esprit, nous pouvons porter notre attention à ce que cette chose, cet événement nous dévoile. Nous pouvons alors par exemple nous poser la question : “Qu’est-ce que cette chose, cet événement essaie de me dire ou de me faire comprendre?” ou encore : “En quoi cette expérience m’est utile pour comprendre mon erreur?” ou bien : “Te voilà encore, chère préoccupation de soi! Cette fois-ci je te tiens et je ne te donne pas mon assentiment!”. La réduction de nos perturbations mentales est un travail de longue haleine qui n’est pas toujours facile. Parfois le danger est de rester trop superficiel et de se contenter de peu. Plus nous progressons sur la voie spirituelle, plus nous découvrons ce qui se trouve dans notre esprit et que nous devons éliminer.
Detruire-01
Détruire. Nos mauvaises habitudes sont semblables à de mauvaises herbes dans le jardin. Il ne suffit pas de les arracher en surface pour les éliminer. Il faut aller en profondeur chercher la racine de celles-ci pour les éliminer définitivement. Il ne suffit pas de gagner quelques batailles contre nos perturbations mentales, nous devons finalement gagner la guerre. Ainsi notre capacité à contrôler notre esprit devient de plus en plus grande et nous sommes capables d’affronter des choses difficiles et de faire face à de sérieuses perturbations mentales. Pour cela, nous avons besoins d’une certaine force intérieure pour regarder nos perturbations mentales en face et pouvoir les détruire et les éradiquer définitivement de notre esprit. Tant que nous ne travaillons pas en profondeur à Detruire-02cette tâche, les problèmes samsariques perdurent. Si nous voulons vraiment nous guérir complètement notre esprit, nous devons aller voir ce qui s’y trouve et ôter tout ce qui nous est néfaste. Heureusement pour nous, notre guide spirituel nous accompagne dans nos batailles et nous ne devons pas hésiter à lui demander son assistance. Pour cela, nous lui faisons des requêtes, comme par exemple : “S’il te plaît, révèle-le moi la signification de cette expérience afin de la surmonter”; ou encore “S’il te plaît, accorde-moi la sagesse de comprendre ce qui m’arrive en ce moment pour en détruire toutes les causes potentielles similaires sur mon esprit”.

En conclusion. Au lieu de nous enliser dans les injonctions de notre préoccupation de soi et de notre ignorance, nous serons bien inspirés de transformer les circonstances adverses de nos expériences. Comme le disait mon enseignante Kelsang Jikgyob, nous pouvons voir “la personne qui appuie sur le bouton” non pas comme une provocation mais comme quelqu’un qui nous aide “à voir le bouton”. Ce qui nous arrive de malheureux ne l’est pas de manière intrinsèque et donc nous pouvons le percevoir comme une leçon pour nous inciter à changer. Identifier, réduire et détruire telle est notre feuille de route pour nous libérer de la souffrance.

Advertisements

One thought on “Identifier, réduire et détruire”

Les commentaires sont fermés.