Pourquoi s’en remettre à un guide spirituel ?

Guide-01Piégés dans le samsara, nous errons depuis des temps sans commencement. Nous sommes comme un navigateur sur une frêle embarcation à la merci des courants et des tempêtes de l’océan et risquons à chaque instant de chavirer et de nous noyer. Dans ces conditions très précaires, nous pensons fortement à quelque chose, quelqu’un susceptible de nous aider : « Ah … si seulement quelqu’un pouvait m’aider, m’indiquer comment retrouver la terre ferme ». Confrontés aux difficultés, naturellement nous cherchons de l’aide auprès de nos proches. Mais souvent leur aide ne nous soulage que partiellement, que temporairement. C’est alors que nous nous référons à quelque chose de plus intime, de plus subtil et qui semble nous habiter au plus profond de notre cœur, de notre esprit depuis toujours : une petite voix, une présence, une sensation qui n’est autre que celle de notre guide spirituel.

La notion de guide spirituel peut sembler étrange pour ceux qui commencent une pratique et une réflexion spirituelle. C’est pourquoi nous devons comprendre le rôle très important qu’il a dans notre vie afin de bénéficier pleinement de sa présence. Lorsque nous sommes confrontés à une situation difficile ou délicate naturellement nous envisageons de recevoir de l’aide. D’une manière générale, nous avons deux façons de recevoir de l’aide. Soit nous cherchons à recevoir toutes les indications susceptibles de nous aider et tant bien que mal Guide-02nous essayons seul de nous tirer d’affaires, soit nous nous en remettons à celui qui sait comment nous aider en lui faisant totalement confiance. Par exemple, si nous souhaitons parcourir un pays inconnu, l’aide d’un guide expérimenté nous sera très précieuse. Ses seules explications bien qu’utiles ne seront pas aussi efficaces que son accompagnement en personne. C’est lui qui, à chaque instant, à chaque passage délicat et difficile, nous fera connaître ce qu’il y a à faire. Seul, nous serions probablement incapables de progresser.

Comment comprendre le concept de s’en remettre à un guide spirituel ? Vous trouverez les dix qualités spéciales d’un guide spirituel mahayana dans le livre « La voie joyeuse »(*). Mon propos est de vous présenter les qualités non-communes du guide spirituel dont chacun peut immédiatement profiter. Tout d’abord en rappelant une vérité souvent évoquée dans les enseignements : « Où nous imaginons la présence d’un bouddha, un bouddha véritable est présent. Et où est présent un bouddha, il accompli la fonction d’un bouddha, c’est-à-dire d’accorder ses bénédictions ».

Les choses nous paraissent ordinaires parce que nous les percevons de manière ordinaire. Si par contre nous établissons un rapport différent avec elles, de manière pure, nous pouvons les voir comme des émanations d’un bouddha et plus précisément de notre guide spirituel. Notre vue est différente et grâce à cela les bouddhas « entrent » dans les objets. Tout se passe comme si les bouddhas se manifestent en tant qu’objets de notre perception et nous accordent leurs bénédictions. Une bénédiction étant une diffusion subtile d’un bouddha, notre guide spirituel, dans notre propre esprit et qui a pour fonction d’orienter notre esprit dans la direction de l’illumination. Ainsi, un simple verre d’eau que nous buvons, perçu comme une émanation d’un bouddha, devient une bénédiction pour notre esprit. Tout, absolument tout peut être perçu comme une manifestation de notre guide spirituel qui nous indique comment progresser sur la voie.

Guide-03En nous en remettant à notre guide spirituel nous pouvons accumuler une grande quantité de mérite en un seul instant. Le mérite est assimilable à une énergie spirituelle positive. C’est pour cette raison que c’est si important de s’en remettre à un guide spirituel. À travers ses bénédictions nous accumulons une grande quantité de mérite. En conclusion, la présence de notre guide spirituel dans chaque personne que nous rencontrons, dans chaque objet perçu dans notre quotidien nous permet de rester continuellement en sa présence et de recevoir toute son aide compatissante à chaque instant de notre vie.

(*) « La Voie Joyeuse », de Ghuéshé Kelsang Gyatso, aux Ed. Tharpa
 Réflexions compilées à partir d’un enseignement de Kadampa Ryan Engen en 2004 au Centre Atisha de Genève.
Publicités