Méditation : Notre capacité de concentration

  1. Lumière-01Choisissez un endroit calme où vous ne serez pas dérangé le temps de votre méditation.
  2. Ce peut être soit à l’intérieur soit à l’extérieur, dans un parc en pleine nature ou tout autre endroit tranquille.
  3. Installez-vous confortablement assis avec le dos bien droit.
  4. Portez simplement votre attention sur votre respiration naturelle.
  5. Si vous êtes attentif à votre respiration, vous pouvez sentir l’air qui effleure vos narines avec douceur.
  6. Observez juste votre respiration, sans vouloir respirer d’une manière particulière.
  7. Faites ceci pendant quelques instants.
    [Pause 1 minute suivie du gong]
  8. Tout en maintenant votre respiration naturelle, prenez maintenant un élément précis qui vous a particulièrement mis à contribution dernièrement et essayez de vous concentrer sur celui-ci uniquement.
  9. Puis maintenez cette concentration sans distraction sur cet élément qui sera l’objet de votre méditation.
  10. Très rapidement vous constatez votre difficulté à rester attentif à cet objet uniquement.
  11. Concentration-04Parce que d’autres images, sensations et pensées se manifestent constamment sans que vous puissiez garder le contrôle de votre esprit sur votre objet.
  12. Ce n’est pas extraordinaire parce que nous sommes tous emprisonnés dans nos états d’esprit perturbés, nos préoccupations du moment.
  13. Dans cette situation il vous est très difficile de maintenir une concentration constante sur l’objet de votre méditation.
  14. Heureusement vous pouvez pacifier naturellement votre esprit simplement en vous laissant accompagner par votre respiration.
  15. Continuez de bien respirer avec votre rythme naturel, comme un métronome.
  16. Ce faisant, vous imaginez que toutes les pensées étrangères à l’élément de votre méditation prennent à l’intérieur de vous l’aspect d’une fumée noire que vous exhalez doucement par vos narines et qui disparaît dans l’espace devant vous.
  17. Puis quand vous inspirez, imaginez une lumière blanche capable de fortifier et d’accentuer votre pouvoir de concentration sur l’objet que vous avez choisi.
  18. À chaque cycle de votre respiration, les distractions se dissolvent dans l’espace devant vous tandis que votre objet de méditation devient de plus en plus présent à votre attention.
    Faites ce cycle de respiration consciente quelques instants encore.
    [Pause 1 minute suivie du gong]
  19. Vous réalisez maintenant que l’élément sur lequel toute votre attention est focalisée est semblable à une hallucination et n’a pas d’existence de son propre côté.
  20. Vous croyez que ce qui apparaît à votre esprit est vrai et existe vraiment, parce que vous estimez que votre esprit ne se trompe pas.
  21. En réalité, les perturbations mentales se trouvant dans votre esprit déforment votre perception de la réalité.
  22. Toutes les apparences perçues par votre esprit sont trompeuses, parce que contaminées par l’ignorance.
  23. Ainsi l’objet sur lequel vous portez toute votre attention n’a pas d’existence intrinsèque, mais existe simplement en relation dépendante de votre perception.
  24. Tâchez de maintenir cette concentration sur votre objet de méditation d’une manière qualifiée le plus longtemps possible.
    [Pause 3 minutes suivies du gong]
  25. Intégrer et apprivoiser progressivement cette nouvelle façon de voir les choses et votre compréhension du monde qui vous apparaît sera profondément transformée.
  26. Relaxer votre concentration en retrouvant toutes vos sensations physiques, la perception de l’endroit où vous trouvez et sortez graduellement de votre séance de méditation.
Advertisements