Le pardon, mode d’emploi

Pardon-01Comment pardonner? Si nous sommes l’objet d’une action négative, pour pardonner il faut en premier lieu que la personne qui nous a fait du mal ne se réduise pas simplement à ce qu’elle a fait, mais à une personne qu’était sous l’emprise de ses perturbations mentales. En pardonnant à l’autre, nous lui accordons la possibilité de ne plus être sous l’influence du karma négatif généré par son acte et nous nous libérons également de ce cycle karmique d’éventuelles représailles ou d’une punition égale à l’offense.

À cause de notre ignorance, nous trouvons difficile de croire au karma, et de prendre la responsabilité de nos actions et de nos expériences. À cause de notre ignorance, nous trouvons difficile de nous retenir de commettre des actions négatives. À cause de notre ignorance, nous trouvons difficile d’accepter de croire que tous nos problèmes proviennent de notre esprit et non pas de l’extérieur. Alors qu’en fait, tous nos problèmes et toutes nos souffrances proviennent de notre esprit.

Le seul aspect positif d’un karma négatif réside dans le fait qu’il peut être purifié. Il faut bien comprendre que lorsqu’une personne fait du tort à une autre personne, il y a deux karmas distincts qui sont en jeu. Celui de la personne qui fait du mal et celui de la victime qui subit ce mal. Les deux sont sous l’emprise du mûrissement de leurs karmas respectifs. Chacun a créé les causes et les conditions pour être dans l’un de ces deux rôles.

Pardon-02Pardonner n’est pas un attitude de supériorité de quelqu’un qui, tout en accordant une faveur, fait sentir au demandeur qu’il pourrait la refuser. En accordant le pardon demandé, nous nous pardonnons à nous-mêmes et refuser de pardonner serait commettre  une action qui renforcerait notre préoccupation du soi et notre orgueil. Le pardon n’est pas la sentence d’un juge, mais un acte de compassion afin que le karma produit par cet acte ne se reproduise plus.

Pardon-03Accorder le pardon, c’est renoncer à la colère et au ressentiment envers notre offenseur en développant notre empathie et notre compassion envers lui. Pardonner, étymologiquement  “perdonare” en latin, traduire par “pour donner”, revient à faire le don de quelque chose à quelqu’un. Dans ce contexte, il s’agit du don que l’on fait de son droit de se venger d’un tort ou d’une injustice en s’efforçant de voir l’autre avec compassion et amour.

Advertisements