La renaissance, mode d’emploi

Renaissance-02Dans le bouddhisme, nous parlons de vie actuelle, de vies passées et de vies futures. Et pour passer d’une vie antérieure à la vie actuelle ou de la vie actuelle à une vie future il y a renaissance. Cette vie-ci, dont nous faisons l’expérience, est une vie parmi tant d’autres que nous avons eues précédemment. Comment comprendre ce processus? Pour cela nous devons tout d’abord comprendre qu’il y a une différence entre notre corps d’une part et notre esprit d’autre part. Comment ressentir cette différence?

Si nous fermons les yeux, nous pouvons imaginer notre corps avec toutes ses parties. Nous pouvons observer notre main, notre bras, notre tête, nos jambes et ainsi de suite. Nous pouvons, avec un peu d’habitude contempler en détail chaque partie de celui-ci. Si nous analysons en profondeur cette situation, il y a “quelque chose qui observe et quelque chose qui est observé”. En d’autres termes, il y a quelque chose qui perçoit et quelque chose qui est perçu. L’objet perçu est notre corps et l’observateur est notre esprit.

Renaissance-01Donc, c’est parce qu’il y a quelque chose qui perçoit et quelque chose qui est perçu que nous pouvons affirmer que nous sommes en présence de deux entités différentes : le corps et l’esprit. L’esprit nous explique Bouddha est un continuum sans forme, sans caractéristiques physiques et dont la fonction est de percevoir, de connaître les objets et les phénomènes. C’est grâce à notre esprit que nous percevons, que nous connaissons. Lorsque nous disons : “Je sais, je connais telle ou telle chose” en réalité c’est notre esprit qui sait et qui connaît cela.

Ce continuum, depuis des temps sans commencement, se déroule d’instant en instant sans interruption. Et quand notre corps actuel cessera, notre esprit n’a pas d’autre choix de poursuivre et de s’incarner dans un nouveau corps. Notre esprit très subtil passe d’une vie à l’autre du fait que notre continuum ne peut cesser. Comme un voyageur qui séjourne dans une auberge, puis poursuit son itinéraire vers une autre destination, une autre auberge, notre esprit passe de vie en vie. En conclusion, cette vie n’est pas la seule que nous avons eue et il y en  aura d’autres après.

Une autre façon de comprendre la renaissance est de considérer le karma, la loi de causalité. Quel que soit l’effet ou l’expérience produite il ou elle est due à une cause. Il ne peut y avoir d’effet sans cause. De la même manière notre vie actuelle, cette expérience, a forcément une cause. Cette vie ne s’est pas manifestée à partir du néant, à partir de rien. Si par l’imagination nous pouvions remonter notre continuum à la manière de projeter un film à l’envers, nous visiterions nos années passées avec les différents événements de notre vie jusqu’à notre petite enfance, jusqu’au moment de notre naissance. Mais ce n’est pas le début du film parce que d’autre images, d’autres séquences   sont alors présentes. Elles appartiennent à notre vie précédente. Pour passer de la vie précédente à la vie actuelle il y a eu renaissance.

Renaissance-03Ainsi, au moment de notre mort, nous sommes poussés par les vents de notre karma vers notre prochaine vie. Et l’état d’esprit dans lequel nous mourrons déterminera la nature et le type de renaissance que nous prendrons. Avec un esprit en paix et plein de sérénité nous prendrons une renaissance heureuse tandis que si notre esprit est agité par la colère, le ressentiment, la jalousie, etc., nous irons vers une renaissance malheureuse. La seule manière de sortir de ce cycle de renaissances incontrôlées est de nous libérer définitivement du samsara en purifiant tout notre karma négatif.