Avoir un esprit consciencieux

Cette semaine, à plusieurs reprises j’ai entendu dans les conversations autour de moi des personnes faire le constat : “Il me semble que cette année a passé terriblement vite!” ou bien encore : “j’ai l’impression de n’avoir pas vu passer le temps et nous voici déjà à la fin de l’année!” Pourquoi ce sentiment de s’être fait aspirer par  cette vie à grande vitesse? Pourquoi cette impression de n’avoir rien fait de concret? Autant de questions qui sont venues alimenter ma réflexion méditative.

Dans la frénésie de ce monde, nos activités ordinaires sont rythmées par un emploi du temps toujours plus chargé. Le résultat en est que beaucoup de stress et frustration détruisent peu à peu notre paix intérieure, seule vraie source de bonheur. Avec notre esprit perturbé, nous sommes focalisés sur ce qui semble être la réalité  et nous donnons notre assentiment à son action en constante accélération.

Par notre ignorance de saisie du soi et par notre attachement nous nous laissons distraire par ces apparences trompeuses et nos vivons par anticipation dans le souci de quoi sera fait le moment à venir. Ainsi, par distraction et à cause de nos perturbations mentales, nous “oublions” de vivre pleinement le présent en conscience et avec sagesse. Étant donné que seul l’instant présent nous est accessible, de se projeter soit dans le passé soit dans le futur nous empêche de vivre pleinement.

Avoir un esprit consciencieux est notre capacité de nous focaliser sur nos perturbations mentales afin de nous empêcher de les suivre dans des activités futiles du corps, de la parole et de l’esprit. L’esprit consciencieux évalue le bien-fondé de notre intention et de notre motivation à passer à l’action. Sans celui-ci, nous entretenons une attitude irresponsable et négligente. Ceci nous conduit à une tendance à céder aux envies du moment, aux activités perturbées et à la création de karma négatif.

Comme nous sommes très familiers avec nos perturbations mentales, pour diminuer cette familiarité nous avons besoin d’un esprit consciencieux. À travers nos trois portes sensorielles du corps, de la parole et de l’esprit, nous expérimentons notre monde ordinaire. Il est donc très important que cet esprit consciencieux agisse sur celles-ci si nous voulons maintenir une pratique pure de la discipline morale. La discipline morale  est la détermination vertueuse d’abandonner toute faute, à l’origine d’une action corporelle ou verbale. Motivée par une telle détermination, elle nous aide à pacifier nos distractions qui sont l’obstacle principal à la libération du samsara.

Pratiquer l’esprit consciencieux veut dire avant tout cultiver la vigilance , l’esprit d’alerte, le sentiment de honte d’engendrer des actions non-vertueuses et avoir de la considération pour les autres dans le respect. Ainsi nos actions du corps, de la parole et de l’esprit deviennent pures dans notre pratique spirituelle.

En pensant que nous allons continuer à vivre dans ce monde pour toujours nous nous trompons grossièrement. Nous sommes simplement des voyageurs qui traversent ce monde et comme tels nous devons penser à bien nous équiper pour notre voyage. En pratiquant régulièrement notre entraînement de l’esprit par la méditation, jour après jour, nous avons la possibilité d’acquérir un esprit consciencieux capable de nous protéger.