La foi dans une perspective bouddhiste

Qu’est-ce que c’est la foi? La foi dans le dharma est quelque chose de très différent de notre compréhension habituelle de la foi : « La foi est pour ceux qui ne peuvent pas penser pour eux-mêmes ». Et nous pensons que la foi est la réponse à toutes les questions pour lesquelles nous ne possédons pas de réponse. Ce type de foi est ce que l’on appelle la foi aveugle, totalement rejetée dans le dharma. La foi dans la perspective des enseignements de Bouddha est quelque chose de très différent. La foi dans le dharma est plutôt une confiance née de l’expérience. Du reste, les propres paroles de Bouddha disent : « Ne croyez pas un mot de ce que je vous dis, seulement parce que je m’appelle Bouddha! Faites-en votre propre expérience! » Selon les enseignements reçus du Vénérable Ghéshé Kelsang Gyatso, notre guide spirituel actuel, le bouddhisme est une science pragmatique, une technologie suprême. Il fonctionne de la même manière qu’une méthode scientifique. Ainsi, à partir d’hypothèses logiques qui découlent des informations existantes, nous pouvons vérifier dans chaque cas par des expériences spécifiques le bien-fondé de celles-ci. En obtenant de nouvelles preuves nous pouvons affiner leurs résultats et finalement aboutir à une conclusion. Cette dernière autorise avec certitude l’établissement d’une loi fiable.

Ainsi  la foi dans le bouddhisme est en relation étroite avec la sagesse. Comment? Le renforcement de la foi est un processus cyclique qui nourrit votre esprit de sagesse. La situation dans laquelle vous vous trouvez en ce moment est absolument parfaite pour votre développement spirituel . Lorsque vous reconnaissez que vous avez un problème sérieux, vous ne sentez pas immédiatement le pouvoir d’agir pour toutes sortes de raisons. Aussi longtemps que vous pensez : « Je n’y arriverai jamais! »; « Je n’en suis pas capable! »; « Je suis trop nul, tout va de travers! » et ainsi de suite vous êtes fixé sur une croyance négative qui n’apportera aucune solution.  En méditant, vous trouverez à coup sûr le souvenir d’un moment où ce problème ou cette situation momentanément n’existait pas et que vous aviez la capacité d’agir autrement.

C’est peut-être l’exception, mais c’est certainement une croyance positive qui est basée sur une raison valide d’avoir une foi croyante (1). Si cela a fonctionné une fois, cela peut fonctionner à nouveau. En essayant de débusquer ces « exceptions éphémères » Vous avez les arguments pour soutenir votre foi croyante si vous vous souvenez des bienfaits obtenus. Ces bons résultats vous étonneront peut-être, mais ils transforment  votre foi en foi admirative (2)  : « C’est génial!!! ». Les bonnes choses, le bonheur vient des bonnes causes, d’un bon karma. Les actions vertueuses produisent de bonnes choses. Tout naturellement alors vous en désirez encore plus, c’est la foi désirante (3). Cette dernière vous incite à faire d’avantage de ce qui marche et cessez de faire ce qui ne marche pas; on parle alors d’un effort joyeux (4) parce qu’utile et bénéfique. Et vous dites alors : « Waouu ! Ça marche !!! » Le résultat est que vous allez obtenir des expériences personnelles (5) de la vérité de ces instructions du dharma qui sont une sagesse, une nouvelle raison valide qui renforce votre foi croyante qui devient plus profonde et ainsi de suite de manière cyclique.

Prenez un problème actuel qui vous embarrasse et tentez d’appliquer cette méthode avec patience et assiduité, vous serez étonnés des résultats.

Transcrit et adapté d’après une session d’enseignement oral de Kadam Ryan au Centre Atisha de Genève en 2003
Publicités