Les 24 heures d’un esprit dans la tempête

La semaine passée, de mémoire je ne me souviens pas d’avoir vécu un tel jour, un des pires de ma vie peut-être. Sous l’emprise de mon esprit perturbé, j’ai pataugé misérablement et maladroitement dans les marécages glauques et nauséabonds de mon mal-être. Dans ces parties de mon esprit où se tiennent le doute, la colère, le déni, la culpabilité et toutes les graines karmiques de ce genre.

Comme un zombie ou un automate j’ai fait des choses sans entrain, machinalement. Le plus souvent avec mon attention dans le flou total comme dans une brumé épaisse incapable de retrouvé la paix et la sérénité une heure après l’autre, j’ai parcouru le cadran de la journée sans m’en rendre compte. La nuit me surprend alors, je ne peut que constater le désastre : “Aujourd’hui, j’ai gaspillé le premier jour de cette précieuse vie qui me reste”. Nul ne sait, ni l’heure ni le jour où la mort nous prend. Cette constatation me saisi d’effroi! Alors, avant de fermer les yeux et m’endormir, j’ai fait la requête suivante à Bouddha : “Puisse cette expérience aussi pénible et terrible soit-elle, être une cause profonde de la purification de mon karma négatif et de de même de celui de tous les êtres vivants qui traversent quelque chose de semblable”.

Advertisements

One thought on “Les 24 heures d’un esprit dans la tempête”

  1. Très parlant ….et courage Max pour tous ces moments de lumière certes mais ô combien d abord difficiles …. Bisous de tendresse Nathalie

    Envoyé de mon iPhone

Les commentaires sont fermés.