Le monde qui apparaît à chaque esprit est unique

Dans le bouddhisme, le point essentiel n’est pas de savoir si les choses existent ou non, mais de savoir de quelle manière elles existent. Si les choses n’existent pas de manière inhérente, si les choses n’existent pas de leur propre côté, alors comment existent-elles? Bouddha dit seul l’esprit est le créateur de toute chose. Les objets et les phénomènes à l’extérieur n’existent pas. L’esprit apparaît en tant que ces différentes choses et phénomènes, tels que les corps, les endroits, les plaisirs, etc. ceci en tant que l’esprit lui-même.

Ceci est la raison pour laquelle le monde qui apparaît à chaque personne est unique et différent pour chacune d’entre-elles. Même si les gens utilisent les mêmes mots pour désigner leur monde, le monde qui apparaît véritablement à leur esprit et le monde auquel leurs propres mots se rapportent n’ont pas le même sens pour chacun. Ceci peut être facilement vérifié en prenant un objet de ce monde et d’observer comment cet objet apparaît différemment à l’esprit de différentes personnes. Par exemple trois personnes aimant le café à qui vous demandez de dessiner rapidement au crayon noir une tasse de bon café fumant pourraient très bien donner le résultat ci-dessous

La tasse de café fumant peut apparaître à l’esprit de tellement de façons différentes. Seul le nom “tasse de café fumant” est le même pour tous. Pensez bien à cela. C’est la même chose pour tous les autres objets et tous les phénomènes. Parce qu’en fait tous les objets et tous les phénomènes sont créés par l’esprit qui les appréhende.

Bouddha explique cela de trois perspectives différentes.

  • Du point de vue du karma. Karma se rapporte en particulier à une action mentale. Plus précisément une intention mentale qui est à la base de toute action que nous effectuons. Il résulte de ces actions plaisantes, déplaisantes ou neutres que nous faisons, la sensation de faire l’expérience du karma. Ainsi, le karma créée l’expérience que l’on fait à chaque moment de conscience. Les potentialités karmiques laissées sur notre esprit mûrissent et donnent naissance à toutes les apparences de notre monde.
  • Bouddha dit que tous les phénomènes sont de simples noms ou désignations, imputés conceptuellement de façon spécifique par l’esprit. Tout objet peut être connu par l’esprit qui le perçoit. Il les distingue par leurs différentes caractéristiques spécifiques. L’esprit est capable de faire cette discrimination en appréhendant l’objet selon les caractéristiques distinctes perçues par lui. Ce qu’est un objet dépend entièrement de la manière dont il est identifié par l’esprit qui l’appréhende. Par ce facteur mental discrimination, l’esprit n’est pas un observateur passif, mais il impute des caractéristiques sur l’objet lui-même, la base d’imputation, principalement par le processus de désignation ou nomination. Tous les objets et tous les phénomènes sont de simples imputations de l’esprit.
  • Bouddha dit que tous les objets et tous les phénomènes sont dans la nature de l’esprit lui-même. Les objets extérieurs et les phénomènes extérieurs n’existent pas. C’est l’esprit lui-même qui apparaît en tant objet ou phénomène, tels que des corps, des endroits, des sensations plaisantes ou déplaisantes.

Quels sont les choses et les phénomènes que nous voyons dans le monde? De ce point de vue ils sont l’esprit lui-même qui apparaissent à lui-même. De ces trois points de vue, nous pouvons voir clairement que le n’est pas déjà là! Lorsque nous arrivons. Le monde est une création continuelle, moment après moment. Le monde dans lequel nous vivons est une création de notre esprit, grâce à la combinaison de notre karma qui mûrit et de nos pensées conceptuelles. Le monde apparaît différemment à différents esprits parce que ces apparences sont créées par l’esprit et ne proviennent pas de l’extérieur de l’esprit. Elles sont des projections de l’esprit.

 [De diverses notes prises lors de l’enseignement public donné par le Vénérable Gen Tarchin, à Genève en juin 2007]
Advertisements