L’existence inhérente

Bouddha a dit que tout objet et tout phénomène est une simple création de l’esprit. Puisque tout ce que nous voyons tout ce qui apparaît à notre esprit semble exister de façon inhérente, nous générons de l’attachement pour tout ce qui nourrit notre auto-préoccupation et de l’aversion pour tout ce qui est un défi pour elle. Sur la base de cette ignorance nous générons toutes nos perturbations mentales, causes de nos propres souffrances.

Afin de mieux comprendre ce que “existence inhérente” veut dire, je vous invite à voir la présentation PP ci-dessous et à méditer sur cette constatation.

Existence inherente

Advertisements

2 thoughts on “L’existence inhérente”

  1. Chaque perturbation mentale possède son opposant spécifique… Pouvez-vous me dire quels sont ces opposants? et à quelle perturbation ils correspondent? merci Max!

    1. Nous comprenons facilement que nos perturbations mentales sont innombrables. Dans un texte de Guéshé Tchékhawa il mentionne 64’000 perturbations mentales! Il faut interpréter ce nombre dans un ordre de grandeur : beaucoup de perturbations mentales. Seuls les bouddhas par leur omniscience les connaissent toutes.
      La sagesse qui réalise la vacuité est l’antidote général de toutes nos perturbations.Plus précisément, par exemple, les méditations sur l’amour et la compassion sont des opposants à la colère et à la haine; la pratique du don surmonte l’avarice, celle de la réjouissance surmonte la jalousie et ainsi de suite. D’une manière générale nous pouvons penser à l’action contraire à celle de l’action non vertueuse, le fruit de la perturbation.

Les commentaires sont fermés.