Les êtres vivants n’ont aucun défaut

Habitués à ne voir principalement que les défauts chez les autres, nous avons une grande difficulté à voir ceux-ci comme parfaitement bons et sans perturbations. Ainsi, comment pouvons nous considérer la personne en face de nous dont l’esprit est rempli de colère comme quelqu’un exempt de tout défaut? Cela nous paraît d’une certaine façon impossible.

Pourtant, en comprenant que tous les êtres sensibles sont en quelque sorte pris en otage par leurs perturbations mentales et ne réagissent qu’en fonction de celles-ci, ils sont simplement incapables de manifester autre chose. En d’autres termes, les êtres vivants sont tous atteints d’une maladie mentale qui s’appelle perturbations mentales.

Tout comme nous n’allons pas blâmer une personne pour la maladie qui la fait actuellement souffrir, nous ne pouvons par le même raisonnement blâmer une personne sous l’emprise de la maladie de ses perturbations mentales. En développant notre patience et notre compassion, nous pouvons ainsi faire abstraction des perturbations mentales manifestes, et nous pouvons voir tous les êtres sans aucun défaut.

Les êtres vivants n’ont aucun défaut est le thème du cours du mercredi 7 mars 2012

Advertisements

2 thoughts on “Les êtres vivants n’ont aucun défaut”

  1. Ne s’agit-il pas de reconnaître la finitude, donc l’imperfection de toute condition humaine, d’accepter ses dysfonctionnements et de chercher au plus profond de l’âme de chacun la source divine intérieure?
    Aimer ne signifie pas faire abstraction de mes défauts et de ceux de mon prochain, mais de les prendre en compte tout en essayant de les surpasser.

    1. Merci de votre commentaire que je comprends parfaitement d’un certain point de vue. Lorsque dans les enseignements il est dit que les êtres sont sans défauts cela veut dire que l’esprit est par essence pur et sans défauts. Tant que nous sommes dans le samsara, nous prenons des renaissances “contaminées” par toutes les sortes de défauts ou de perturbations mentales, qui sont le résultat du mûrissement du karma de chacun.
      Par conséquent nous devons accepter momentanément ces dysfonctionnements en sachant qu’ils ne sont pas une partie inhérente à notre esprit et nous efforcer de les purifier. Ainsi, voir tous les êtres vivants sans aucun défaut veut dire ne pas se focaliser sur ces défauts, mais mettre en valeur le potentiel pur de chaque être vivant plutôt que d’émettre un jugement basé justement sur les défauts.
      Par notre auto-préoccupation, nous sommes enclins à nous donner beaucoup d’importance et de voir facilement les défauts des autres. Du point de vue karmique, cette attitude a pour effet de renforcer en nous les potentialités d’avoir un jour les mêmes défauts que nous observons chez les autres. C’est pour cela que nous devons nous efforcer de voir tous les êtres vivants sans défauts en développant l’amour et la compassion.

Les commentaires sont fermés.